Que gagne t'on à perdre son temps à calculer les gains et pertes ?

Une analyse critique de Grégoire Vincke sur le système des gains & pertes d'application dans les concours colombophiles.

Ce week-end, avait lieu le concours international de Marseille.

Ce concours, épreuve phare de la Route du Rhône, a vu la plupart des pigeons être constatés en dessous de la vitesse fatidique des 800m/min, et donc être classés selon la méthode des gains et pertes.

Il n'en fallait pas plus pour que je me pose une fois de plus la question : mais pourquoi ?

Comment sont établis les classements des concours colombophiles

Les concours colombophiles sont des courses de pigeons. Et le principe universel d'une course, c'est que c'est le plus rapide qui devrait gagner.

La particularité des courses de pigeons, c'est que si tout le monde part du même endroit, tout le monde ne fini pas sa course au même endroit, vu que chacun rentre chez soi ! Il n'y a donc pas une, mais des lignes d'arrivée !

Lors d'un concours, les pigeons sont classiquement classés par ordre décroissant de leur vitesse moyenne.

Cette vitesse est calculée à partir de 4 informations :

  1. les coordonnées géographiques du point le lâcher (en système WGS84);
  2. les coordonnées géographiques du pigeonnier où ce pigeon est constaté (en système WGS84);
  3. l'heure du départ de la course (heure de libération);
  4. l'heure d'arrivé du pigeon à son pigeonnier (heure de constatation).

Les coordonnées géographiques du lieux de lâcher et celle du pigeonnier d'arrivée permettent de calculer la distance minimum parcourue pour chaque pigeon, étant entendu qu'à vol d'oiseau (forcément), celle-ci n'est pas forcément parcourrue en ligne droite (relief, vent, etc). En colombophile on exprime cette distance en mètres.

L'heure de libération et l'heure de constatation permettent de calculer le temps de vol, à la seconde près, voire au dixième de seconde près pour les constateurs les plus modernes. Ce temps de vol est classiquement exprimé en minutes.

A partir de là, on calcule une vitesse selon la formule classique distance (m) / durée (min) = vitesse (m/min).

Exemple :

Des pigeons sont lâchés à 8h de Montluçon, sur le parking de l'Athanor (46°20'52.0"N 2°36'17.0"E, coordonnées officielles).

Un pigeon est constaté à 14h 35min 21sec à Andenne (50°29'22.5"N 5°05'21.6"E, coordonnées fictives). Il a volé 495849m en 6h 35min 21sec, soit 395,35 minutes. Sa vitesse est donc de 495849 / 3955,35 = 1254,203 m/min (72,25 km/h).

Concours de Montluçon, 15 juin 2019

Pour voir ce que cela donne sur un résultat de concours, interessons nous, par exemple, à un concours réalisé au départ de Montluçon, le 15 juin 2019, et dont voici les 10 premiers au classement regroupant les amateurs du groupement Namur Nord (sociétés de Forville, Lens-Saint-Remy et Vedrin) :

NAMUR NORD NAMUR     Data Technology Deerlijk  (11175)                                         
-------------------------------------------------------------------------------------          
MONTLUCON            15-06-19  449 VIEUX          Amateurs:26 LACHER:09.40                     
-------------------------------------------------------------------------------------          
  NR Naam                  Gemeent AD IG Afstand LD Ring   JR Bestat     Snelh.    NR          
  N0 Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse   NO          
-------------------------------------------------------------------------------------          
   1 BINAME-STEVIGNY       VEDRIN   5  4  490923 BE 115887117 15.17190 1455.3772    1          
   2 JAMART MARC           SEILLES 19  9  496476 BE 110804918 15.27513 1427.2499    2          
   3 BORZSEI CHER THO      NAMUR   15  5  488600 BE 114203017 15.28530 1400.4682    3          
   4 BERTHOLET PATRICE     VINALMO 16 13  506528 BE 114522018 15.48311 1374.4988    4          
   5 LEMESTRE DANY         GEER    78 67  516479 BE 116233818 15.57531 1366.7624    5          
   6 LEMESTRE DANY         GEER    78  5       2 BE 111764217 15.58211 1365.0766    6          
   7 LEMESTRE DANY         GEER    78  6       3 BE 113713115 16.03081 1348.0340    7          
   8 BOFFIN DANIEL         BURDINN  9  7  505172 BE 115364017 15.59011 1330.9119    8          
   9 GRULOOS-DESTREE       CORTIL- 89 89  500149 BE 110702518 15.56460 1327.4768    9          
  10 BORZSEI CHER THO      NAMUR   15  6       2 BE 114206217 15.48560 1324.3585   10          

Les pigeons ont été lâchés à 09h40.

Le vainqueur du concours de la catégorie des vieux pigeons à été constaté à 15h 17min 19 secondes (Constat = 15.17190), donc après avoir volé 5h 37min 19 sec (337,31667 min) sur une distance de 490923m : sa vitesse est de 490923 / 337,31667 = 1455,3772 m/min (87,32km/h).

Le 2ème du concours à été constaté presque 10 minutes plus tard, à 15h 27min 51,3 secondes, mais il a volé sur 496476m, soit une distance un peu plus longue de presque 6km : sa vitesse est de 1427,2499 m/min (85,63km/h).

Mais regardons maintenant ce qui se passe aux alentours de la 130ème place :

  N0 Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse   NO          
------------------------------------------------------------------------------------- 
 126 GRULOOS-DESTREE       CORTIL- 89 48      32 BE 110713418 19.41140  831.8717  126          
 127 LEMESTRE DANY         GEER    78  7      18 BE 111767917 20.11072  818.3531  127          
 128 GRULOOS-DESTREE       CORTIL- 89 52      33 BE 110709718 19.57030  810.5486  128          
 129 FAUCHE J-L&VANESSA    WARET-L 37 36       7 BE 110833118 20.04032  803.0211  129          
 130 LEMESTRE DANY         GEER    78 58      19 BE 116231818 20.23192  802.8337  130          
 131 SALEMBIER PIERRE-MICH PONTILL  8  7       3 BE 115371817 20.06060 20.2513,0  131          
 132 GRULOOS-DESTREE       CORTIL- 89 57      34 BE 110711518 20.11380 20.3011,8  132          
 133 LEMESTRE DANY         GEER    78 10      20 BE 119803514 20.40083 20.3817,4  133          
 134 BEELEN IRENE          MEHAIGN  4  2  501346 BE 800265013 20.30060 20.4710,0  134          
 135 KOCKELMANS VINCENT    AVENNES 51 29      11 BE 110756718 20.43478 20.4847,1  135          

A partir du 131ème pigeon, la "vitesse" change de format ! Elle prend un format qui est le même que celui de l'heure de constatation ! Ce pigeon a été constaté à 20:06:06, mais sa "vitesse" est corrigée en 20:15:13 ...

Pourquoi recalculer un temps, plutôt qu'une vitesse ? Pourquoi lui avoir ajouté 45 min et 7 secondes, plutôt que de considérer sa vitesse calculée comme tous les pigeons avant lui, soit 499706/626,1 = 798,1249 m/min ?

C'est une des particularité de la colombophilie, qui, sauf erreur de ma part, est la seule discipline au monde où le mode de classement des participants à une course change en fonction de leur performance, et en plus au sein du résultat d'une même course !

C'est ce qu'on appelle l'application des "Gains et Pertes".

Comment sont établis les classements des concours colombophiles en condition "Gains et Pertes"

Dès que les pigeons volent à moins de 800 m/min (48km/h), on ne les classe plus en fonction de leur vitesse moyenne, mais en fonction de leur heure de constatation, corrigée selon la distance parcourrue par rapport à une distance de référence, en partant du principe que :

  • Si le pigeon a volé plus court que cette distance de référence, on corrige son temps de constation en lui additionnant le temps qu'il aurait mit pour voler de chez lui à cette distance de référence à la vitesse de 800m/min;
  • Si le pigeon a volé plus long que cette distance de référence, on corrige son temps de constation en lui soustrayant le temps qu'il aurait mit pour voler de chez lui à cette distance de référence à la vitesse de 800m/min.

Appliquons cette règle à deux pigeons, lâchés à 8h00, et qui volent à 750m/min. L'un sur 350km, l'autre sur 450km, avec une limite de gain et perte fixée à 400km.

Si on appliquait la méthode habituelle de classement, on devrait avoir ceci :

Le pigeon qui parcourre 350km est constaté chez lui à 15h 46min 39sec, après un vol de 07h 46min et 39 sec.

Celui qui parcourre 450km est constaté à 18h pile, après un vol de 10h.

Ces deux pigeons ont volé à moins de 800 m/min, donc dans le résultat on ne prendras pas en compte leur vitesse, mais leur heure de constation corrigée en fonction de la règle des "gains et pertes", expliquée ci-dessus :

Pour le premier pigeon, qui vole plus court que les 400km, on lui ajoute le temps qu'il aurait mit pour voler les 50km restant à 800m/min, soit 1h 02min 30sec :

Son temps de constation est donc corrigé de 15h 46min 39sec à 16h 49min 9sec. S'il avait été constaté à 400km à ce moment là, il aurait eu une vitesse calculée de 755,9m/min au lieu des 750m/min qu'il a réellement volé.

Pour le pigeon qui a volé 50km de plus que la limite des 400 km, on lui soustrait le temps qu'il aurait mit pour voler les 50km de trop à 800m/min, soit 1h 02min 30sec :

Son temps de constation est ainsi corrigé de 18h en 16h 57min et 30 secondes. S'il avait été constaté à ce moment là à cette distance (400km) il aurait eu une vitesse calculée de 744,2m/min au lieu des 750m/min qu'il a réellement volé.

Il y a donc dans certains cas un "gain" (on rajoute du temps dans le premier cas), et dans d'autres une "perte" (on enlève du temps dans le second cas).

Les gains et pertes, un système équitable ?

Dans l'exemple précédent, on remarque qu'il y a quand même un problème : deux pigeons qui auraient dû être classés ex-aquo, vu qu'ils ont volé à la même vitesse moyenne de 750m/min, ne seront plus classés comme tels, le pigeon qui a volé 350km étant classé avant celui qui a volé 450 km, vu que son temps de constatation corrigé (16:49:09) est avant celui corrigé pour le pigeon qui a volé 450 km (16:57:30).

Impact de la distance sur le classement en gains et pertes

Que se passerait-il si ces deux pigeons n'avaient pas volé sur 350 et 450 km, mais sur 300 et 500 km, toujours à la même vitesse de 750m/min ?

L'impact de la correction des gains et pertes est donc d'autant plus grand que les pigeons volent une distance éloignée de la distance de référence, et il est négatif pour les distances plus courtes (les courts points en jargon colombophile), et positif pour les distances plus longues ( les longs points en jargon colombophile).

Qu'en est-il si la vitesse est encore plus lente ?

Impact de la vitesse sur le classement en gains et pertes

Recalculons l'ensemble, mais cette fois pour des pigeons qui volent à 600 m/min :

Alors que ces 4 pigeons ont tous volé à une vitesse moyenne de 600m/min, dans le classement ils seront classés selon leur heure de constation corrigée, et donc celui qui a volé 300km sera considéré comme "meilleur" que celui qui a volé 350km, qui sera classé avant celui qui a volé 450km, et en dernier on retrouvera celui qui a volé 500km.

On retrouve donc la même injustice : plus le pigeon vole court, plus il est avantagé, et plus il vole lentement (600 m/min ici comparativement aux 750m/min des exemples précédents) plus l'impact de cette règle sera grand.

Le système des "gains et pertes" est donc un système non équitable, qui avantage les courts points par rapports aux longs points, et qui est d'autant plus inéquitable que les pigeons volent lentement !

Un système aussi inéquitable ne peut avoir que des conséquences dommageables sur les classements !

Impact sur les classements, sur base de l'étude du concours de Marseille, du 24 juillet 2020

Le concours de Marseille, grande classique que la Route du Rhône (Valence, Montelimar, Marseille) est classiquement organisé par le Club Fond Wallonie. Mais en cette année 2020, marquée par la pandémie du COVID-19, il était exceptionellement organisé par la Colombe Joyeuse.

Le concours était initialement prévu le samedi 25 juillet, mais la météo n'étant pas garantie pour le samedi, le lâcher a été avancé de 24h. C'est ainsi que le vendredi 24 juillet, trois concours nationaux furent lâchés aux petites heures :

  • Marseille à 6h45;
  • Agen à 7h;
  • Montélimar à 7h15.

 

Les arrivées de ces 3 concours pouvaient être suivies en live sur la plateforme RFCB-online, sur laquelle les amateurs on obligation d'annoncer tout pigeon constaté, sous peine de le voir retiré du classement.

Ceux du Marseille peuvent être consultés à cette adresse.

L'avantage de cette nouvelle plateforme, c'est qu'elle permet de consulter l'ensemble des constatations qui ont été annoncées, et pas uniquement celles qui font partie des prix (le premier 1/4 des pigeons arrivés pour un concours national). Nous verrons que cela a toute son importance dans la suite du débat.

Le format des données n'étant pas facile à intégrer dans une page comme celle-ci, je les ai remises en forme selon le format classiquement utilisé par les systèmes Data-Technology : en voici les 10 premiers, mais l'intégralité de ce fichier d'annonces (temporaires à l'heure d'écrire ces lignes) est accessible ici : Annonces du concours de Marseille du 24 juillet 2020 :

  NATIONAL                                                G. Vincke (sur base de kbdb-online.be)
-----------------------------------------------------------------------------------------------
MARSEILLE            24-07-20  2102 VIEUX             Amateurs: 562 LACHER:06.45              
-----------------------------------------------------------------------------------------------
  NR           Naam                  Gemeent AD IG Afstand LD Ring   JR Bestat     Snelh.    NR
  N0           Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse   NO
-----------------------------------------------------------------------------------------------
   1 255801-12 HEBBERECHT CHRIS      EVERGEM  2  2  880777 BE 209657118 20.54492 1036.4277    1
   2 226792-06 DELSTANCHE JEAN & MEL BIERGES  7  5  830466 BE 113557717 20.27041 1010.2153    2
   3 306623-06 MEUNIER VINCENT       XHORIS   5  2  794410 BE 111606217 20.10472  985.8813    3
   4 137529-80 BOURLARD P & F        HARVENG 15  1  798658 BE 104209715 20.24018  975.1267    4
   5 241720-93 REGNIER GUY+MICHAEL   PESCHE   9  2  755316 BE 115543917 19.41015  973.3140    5
   6 242896-08 HENRY LEON            NANDRIN  2  1  802029 BE 112884316 20.34219  967.0398    6
   7 152565-81 RANS STIJN & JEROEN   WIJGMAA 18  3  852351 BE 201096818 21.29184  963.8636    7
   8 146939-81 EVENS JEAN            PEER     2  2  867159 BE 510081518 21.45410  962.7790    8
   9 242045-30 AMELOOT GERARD        RONQUIE 16  7  819732 BE 118572215 20.59128  959.6338    9
  10 240370-04 LIVET MICHEL          OUPEYE   6  1  823967 BE 110947617 21.13272  948.7752   10

Dans ce concours de Marseille, qui ne concerne que les vieux pigeons (pigeons de 2 ans et plus), au niveau national Belge, quelques pigeons sont arrivés le jour même, mais la plupart sont arrivés le lendemain.

C'est à partir de la 73ème place (sur 526 prix) que la règle des gains et pertes s'applique, et que la vitesse passe au mode "heure de constatation corrigée" :

-----------------------------------------------------------------------------------------------
  NR           Naam                  Gemeent AD IG Afstand LD Ring   JR Bestat     Snelh.    NR
  N0           Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse   NO
-----------------------------------------------------------------------------------------------
  71 240370-04 LIVET MICHEL          OUPEYE   6  3       2 BE 110948317 06.43151  802.1082   71
  72 126536-48 V.D.SCHRAELEN EN ZOON RANST    5  4  881905 BE 617240017 07.56058  801.6614   72
  73 152565-81 RANS STIJN & JEROEN   WIJGMAA 18  7       5 BE 201099818 07.21350 07.3108,7   73
  74 107976-15 MATTHIJS AUGUST       SCHOONA  2  1  864267 BE 413142514 07.37332 07.3213,2   74
  75 281710-22 VEREYCKEN JAN         MESSELB  1  1  857632 BE 202552615 07.30268 07.3324,4   75
  76 132164-50 STREEL FREDDY         VREREN-  9  2  828710 BE 109971917 06.54340 07.3340,7   76
  77 149160-71 RANS ALEX & ANNIE     HERENT   4  4       2 BE 200979618 07.19492 07.3343,3   77
  78 152466-79 PIERRE ROGER ET DAVID BOSSUT-  3  1  834032 BE 113671517 07.01488 07.3416,4   78
  79 197165-61 ENGELS EDDY           WALSHOU  3  3  826397 BE 210512317 06.52209 07.3421,1   79
  80 302160-05 TAELS PAUL            GEEL     4  3  876938 BE 623580117 07.55360 07.3425,6   80

Ces pigeons ont été constaté le samedi vers 7h30 du matin.

Comme on a démontré ci-dessus que les gains et pertes pouvaient avoir un impact sur le classement, pour chaque pigeon on a recalculé sa vitesse réelle, en prenant en compte son heure de constatation, la distance parcourrue, la distance de référence (850km pour ce concours) et la neutralisation qui était effective du vendredi 22:39 au samedi 05:30 du matin. 

Une fois ces vitesses recalculées, sur l'ensemble des pigeons annoncés, on a calculé la place qu'ils auraient du avoir s'ils avaient été classés sur base de cette vitesse, plutôt que sur base du système des gains et pertes. C'est la colonne NNO (Nouveaux NO).

Enfin, pour chaque pigeon, on a calculé le gain de place dont il a bénéficié, ou la perte de place qu'il a subit, de part l'application des gains et pertes (colonne Diff).

La liste des annonces, avec ces éléments recalculés, est disponible ici : Annonces du concours de Marseille du 24 juillet 2020, avec recalcul des vitesses.

Si on reprend les pigeons de la 71ème à la 80ème place cela donne :

----------------------------------------------------------------------------------------------------
  NR           Naam                  Gemeent AD IG Afstand LD Ring   JR Bestat     Snelh.   NNR Vers
  N0           Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse  NNO Diff
----------------------------------------------------------------------------------------------------
  71 240370-04 LIVET MICHEL          OUPEYE   6  3       2 BE 110948317 06.43151  802.1100   71    0
  72 126536-48 V.D.SCHRAELEN EN ZOON RANST    5  4  881905 BE 617240017 07.56058  801.6600   72    0
  73 152565-81 RANS STIJN & JEROEN   WIJGMAA 18  7       5 BE 201099818 07.21350  799.8900   73    0
  74 107976-15 MATTHIJS AUGUST       SCHOONA  2  1  864267 BE 413142514 07.37332  799.1000   74    0
  75 281710-22 VEREYCKEN JAN         MESSELB  1  1  857632 BE 202552615 07.30268  798.2100   75    0
  76 132164-50 STREEL FREDDY         VREREN-  9  2  828710 BE 109971917 06.54340  797.9300   77   +1
  77 149160-71 RANS ALEX & ANNIE     HERENT   4  4       2 BE 200979618 07.19492  797.9500   76   -1
  78 152466-79 PIERRE ROGER ET DAVID BOSSUT-  3  1  834032 BE 113671517 07.01488  797.5000   79   +1
  79 197165-61 ENGELS EDDY           WALSHOU  3  3  826397 BE 210512317 06.52209  797.4100   80   +1
  80 302160-05 TAELS PAUL            GEEL     4  3  876938 BE 623580117 07.55360  797.5100   78   -2

On voit que dès la 76ème place, soit 4 places après le début des gains et pertes, il y a déjà un impact : les pigeons 76 et 77 étant inversés.

Le pigeon qui était 80ème en gain et perte, aurait quant à lui dû être 78ème si on avait considéré sa vitesse. Il a donc "perdu" 2 places au classement à cause du système des gains et pertes, au bénéfice des 78ème et 79èmes pigeon, qui ont tous deux gagné une place grace aux gains et pertes.

L'effet s'applique donc vite.

Mais comme on l'a vu ci-dessus, il devrait être d'autant plus grand que les pigeons volent une distance éloignée de la distance de référence, qui est sur ce Marseille de 850 km, et d'autant plus important que les pigeons volent lentement.

Regardons donc plus bas dans le classement, ce qu'il se passe entre la 370ème et la 400ème place :

----------------------------------------------------------------------------------------------------
  NR           Naam                  Gemeent AD IG Afstand LD Ring   JR Bestat     Snelh.   NNR Vers
  N0           Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse  NNO Diff
----------------------------------------------------------------------------------------------------
 370 213933-48 D'HONDT BERNARD       MALONNE 21  5       6 BE 115849717 09.37174  660.9700  397  +27
 371 120963-04 BELURIER RUDY         WIERS    2  1  816936 BE 101620717 10.06111  664.0700  380   +9
 372 219668-60 PHILIPPENS VICTOR     ZUSSEN   8  6  834247 BE 509623018 10.27520  666.4000  369   -3
 373 167800-87 VANDEPUTTE GERARD     BEERSEL  4  3  835910 BE 200270417 10.30090  666.5200  367   -6
 374 305380-24 JACOT STEVE ET GABRIE BOURSEI  4  4       2 BE 111464518 08.42389  653.9600  424  +50
 375 210845-64 VANLEEUW ALBERT       BORGLOO  7  4       2 BE 512241417 10.29360  666.3500  370   -5
 376 229620-21 CHRISTIAENS NICO      WALTWIL  3  1       2 BE 203153414 10.37110  666.2900  371   -5
 377 111014-46 MEULEMANS DAMEN LIND  ARENDON  4  2       2 BE 612678216 11.41110  672.7300  354  -23
 378 272517-44 VAN DEN BERGH LEO     SCHELLE  4  4  875584 BE 620901718 11.21391  670.6100  359  -19
 379 307467-74 DUANGTA-GIELKENS      RIJKHOV  6  1       2 BE 222314315 10.35250  665.7600  375   -4
 380 136029-35 HEX MARTIN            HASSELT  5  2       2 00 513018217 10.44351  666.4700  368  -12
 381 130643-81 JORIS ERIK            BEERSE   3  3       2 BE 607041917 11.45130  672.1300  356  -25
 382 143690-33 LAMBERT JEAN-CHARLES  PESCHE   5  3  754897 BE 115529517 08.52318  652.7300  428  +46
 383 304193-01 PATRICK GEBROEDERS    GELMEN  12  7  831073 BE 513086718 10.27500  663.8900  381   -2
 384 213933-48 D'HONDT BERNARD       MALONNE 21  7       7 BE 115842317 09.42214  658.2000  404  +20
 385 240365-96 PANZA P & F           ANS      2  1  819048 IT  41104818 10.14278  661.3400  394   +9
 386 307523-33 PEETERS NORBERT+VITAL AS      40 30       6 BE 509855418 11.04252  666.2000  373  -13
 387 281939-57 CHRISTIAENS DESMEDT   PAMEL    7  2       3 BE 202958018 10.50510  664.1300  379   -8
 388 243354-78 LAMBERT JEAN CHRISTOP LANEFFE  7  6       4 BE 119477214 09.28160  654.5900  420  +32
 389 132164-50 STREEL FREDDY         VREREN-  9  5       5 BE 113307318 10.28370  661.5800  392   +3
 390 137529-80 BOURLARD P & F        HARVENG 15 11       9 BE 104109317 09.51489  656.8900  409  +19
 391 307534-44 BASTOGNE-HENRY S & L  CORROY- 21  5       3 BE 111673718 10.05280  657.2900  408  +17
 392 290438-20 JEURISSEN ROGER & JUR GENK     7  2       2 BE 505441918 10.59190  663.1700  382  -10
 393 108718-78 GIELKENS-CARMANS      RIJKHOV  6  2  838462 BE 500765917 10.44322  660.9700  398   +5
 394 308541-81 BALLEUX INNE          BINKOM   7  1       3 BE 621808518 10.52560  661.7300  390   -4
 395 170963-49 MEURIS LEO            HEIST/O  6  5       2 00 620507218 11.19081  664.4800  378  -17
 396 203145-27 DE CLERCQ NOEL        MATER    2  2       2 BE 425707415 11.03560  662.7100  385  -11
 397 226792-06 DELSTANCHE JEAN & MEL BIERGES  7  4       3 BE 113555717 10.35256  659.4000  399   +2
 398 167596-77 DENIS JEAN            HERENT   2  1  848251 BE 205169216 10.58460  661.2700  395   -3
 399 301620-47 MILOVIC M & DARKO     ESSEN    7  1       3 BE 602070115 12.19360  668.8900  363  -36
 400 306382-56 MATERNE PHILIPPE      OUTGAAR  2  1  832266 BE 201986118 10.40430  658.0600  405   +5

Les gains et pertes impactent de manière assez énorme le classement, avec des pigeons ayant gagné ou perdu jusqu'à 50 places !

Regardonc maintenant ce qui se passe avec les 26 derniers prix considérés, ainsi que les 10 première annonces qui ne seront pas dans les prix :

----------------------------------------------------------------------------------------------------
  NR           Naam                  Gemeent AD IG Afstand LD Ring   JR Bestat     Snelh.   NNR Vers
  N0           Nom                   Localit EN MQ Distanc PA Bague  AN Constat    Vitesse  NNO Diff
----------------------------------------------------------------------------------------------------
 500 166442-87 STEEGMANS ANDRE       WIMMERT  5  2  843661 BE 505946718 11.45440  634.4600  494   -6
 501 251771-56 VAN DEN BERGHE JOZEF  LANDEGE  3  1  877422 BE 411240916 12.29420  638.7300  474  -27
 502 166442-87 STEEGMANS ANDRE       WIMMERT  5  5       2 BE 505946918 11.48120  633.2800  498   -4
 503 241339-03 OLAGNY CHRISTIAN      COMBLAI  3  2  795953 BE 115450718 10.52319  623.5300  517  +14
 504 203022-01 MICHAUX FRANCOIS      MARIENB 12  2       5 BE 114778915 10.09247  617.2900  532  +28
 505 241720-93 REGNIER GUY+MICHAEL   PESCHE   9  5       4 BE 115422916 10.01528  616.1400  536  +31
 506 309282-46 HOK ADRIAENS          HERENT   3  3  850884 BE 202490017 12.01531  632.2100  500   -6
 507 152565-81 RANS STIJN & JEROEN   WIJGMAA 18 11      12 BE 201095618 12.04300  632.0700  501   -6
 508 273087-32 VAN ASSCHE IVO        MORTSEL  3  1  880776 BE 623847118 12.40060  636.3500  486  -22
 509 221975-39 MEERSCHAERT KOEN      MOERKER  2  1  900684 BE 310038418 13.05150  639.1200  472  -37
 510 219976-77 VANMARSENILLE M-G-B   ATTENHO  4  2  830718 BE 208450818 11.38013  628.3700  509   -1
 511 149160-71 RANS ALEX & ANNIE     HERENT   4  3       3 BE 201142518 12.00581  631.1500  505   -6
 512 101428-63 SCHMITZ JOSEPH        BAELEN   1  1  816110 BE 203727416 11.21331  625.1100  515   +3
 513 307534-44 BASTOGNE-HENRY S & L  CORROY- 21 19       4 BE 111674618 11.12580  623.0800  520   +7
 514 218186-33 ROOSEN WILLY          BEKKEVO 19  1       5 BE 203460016 12.06280  629.7900  506   -8
 515 302006-45 MORNARD VVE           VERVIER  8  6       5 BE 112712018 11.17318  623.1400  519   +4
 516 196885-72 SAEYTIJDT P EN SV.    BRAKEL   5  3       4 BE 414779216 12.04340  628.5100  508   -8
 517 137529-80 BOURLARD P & F        HARVENG 15  2      10 BE 104102517 11.03319  620.3000  526   +9
 518 210597-10 REYNCKENS M & R       AMPSIN   3  3  807726 BE 113859318 11.15229  621.6200  523   +5
 519 242701-07 MIYASHITA H.&T.       SIRAULT  2  1  812843 BE 118174914 11.22530  621.9700  521   +2
 520 172395-26 HOSSELET BENOIT       FRAIRE   2  2  778844 BE 311643118 10.41008  615.6800  537  +17
 521 307534-44 BASTOGNE-HENRY S & L  CORROY- 21  6       5 BE 111674518 11.18150  620.5500  525   +4
 522 306653-36 SCHUR-STARYK M        DOMMART  3  3       2 BE 113778118 11.28210  620.9200  524   +2
 523 167800-87 VANDEPUTTE GERARD     BEERSEL  4  4       2 BE 206890717 11.55060  624.2300  516   -7
 524 302006-45 MORNARD VVE           VERVIER  8  3       6 BE 112715718 11.24108  619.9700  528   +4
 525 202848-21 JACOBS MATHIEU        ESSEN    4  2       3 BE 617733817 13.29040  635.5900  490  -35
 526 196885-72 SAEYTIJDT P EN SV.    BRAKEL   5  1       5 BE 401109617 12.10010  625.9800  514  -12
------------------------------------fin-de-la-zone-des-prix------------------------------------
 527 130079-02 DERMIENCE PHILIPPE    JEMELLE 11  3       4 BE 116837118 10.24551  611.2000  554  +27
 528 261325-07 SLABBINCK MARC        MOERE    2  2  893127 BE 313270216 13.07120  632.8800  499  -29
 529 307523-33 PEETERS NORBERT+VITAL AS      40 15       9 BE 512607918 12.24342  627.1800  513  -16
 530 301561-85 DEGEE JEAN-PHILIPPE   HOTTON   7  1       2 BE 118925116 10.49341  612.6300  548  +18
 531 254707-82 OGIERS RUDY           VIANE    8  3  837793 BE 403750517 12.03129  621.8700  522   -9
 532 124056-90 BALLMANN DIETER       AMEL    16  8      13 BE 114633718 10.57409  612.1900  551  +19
 533 188696-31 CARO J-M ET A         LAMBERM  3  3       2 BE 114733418 11.32117  617.0900  534   +1
 534 241720-93 REGNIER GUY+MICHAEL   PESCHE   9  7       5 BE 115547217 10.22288  605.9600  568  +34
 535 132164-50 STREEL FREDDY         VREREN-  9  9       6 BE 112996518 11.54480  618.9900  530   -5
 536 223016-13 SAS JAN               VOSSELA  9  6       3 BE 606517314 13.14313  628.6100  507  -29
 537 241720-93 REGNIER GUY+MICHAEL   PESCHE   9  4       6 BE 115542817 10.25108  604.6500  574  +37
 538 124056-90 BALLMANN DIETER       AMEL    16 11      14 BE 114541515 11.03319  609.4100  560  +22
 539 308729-75 HUNERBEIN BERNARD     NONCEVE  2  1       2 BE 115128518 11.22210  610.0500  558  +19
 540 143656-96 VAN DE WALLE M&F      MUNKZWA  2  1  856648 BE 421317018 12.38410  619.5600  529  -11

On peut voir qu'en fin de classement, les injustices sont toujours énormes ! Certains pigeons on gagné ou perdu plus de 20 à 30 places !

Et cela pause une autre question : il y a 2102 vieux engagés, donc 526 prix disponibles. Les championnats se jouent aux prix réalisés. Et ici, en conditions normales, les pigeons 504 (+28 places), 505 (+31 places), 520 (+17 places), 524 (+4 places) n'auraient normalement pas dû figurer au résultat ! Ils ont tellement "bénéficié" des gains et pertes qu'ils ont "volé" leur prix à d'autres pigeons, qui, volant plus long, en ont ainsi été "dépossédés" (notez l'usage des guillemets, vu que tout ceci n'est en rien de leur faute, mais bien celle d'un système de calcul pour le moins surprenant). Et il y en a d'autres !

Si on regarde en dessous de la limite qui marque la fin de la zone des prix, on peut constater que les pigeons 528 (-29 places), 529 (-16 places), 531 (-9 places), 536 (-29 places) auraient ainsi dû être sur le résultat en conditions normales.

La liste complète est visible dans les Annonces du concours de Marseille du 24 juillet 2020, avec recalcul des vitesses : il suffit de regarder ceux qui ont un NNO inférieur ou égal à 526.

Impact sur les championnats et as-pigeons

La plupart des championnats, que ce soit de sociétés, groupements, ou nationaux, se jouent au plus de prix, ou aux premiers marqués. Les as-pigeons eux se jouent au coéfficient.

Ces trois systèmes (nombre de prix, nombre de points, et coefficients) dépendent évidement fortement de la présence des pigeons dans les prix, et de la place qu'il y occupent.

Quand un amateur passe ses pigeons à l'enlogement, il le fait en partant du principe qu'ils seront classés sur base de leurs vitesse, pas des gains et pertes. Et ce d'autant plus que la plus part des amateurs ne savent même plus comment c'est calculé.

On peut donc avancer sans trop se tromper que les gains et pertes faussent complètement les championnats et as-pigeons, et ce de façon d'autant plus injuste que la distance jouée en grande, vu que les gains et pertes sont appliqués plus souvent en fond et grand fond que dans les autres type de concours.

Quand on sait que certains concours de Grand Fond, comme celui d'Agen en 2019, se sont joués intégralement aux gains et pertes dans certaines catégories, on est en droit de se demander : mais pourquoi utilise t'on encore ce mode de classement ?

Pourquoi calculer les gains et pertes ?

Voilà bien un mystère !

Pourquoi donc, et sur base de quel principe, a-t-on un jours décidé qu'en dessous de 800 m/min il fallait changer le mode de classement des concours colombophiles ? Et ce, en plus au sein d'un même classement dont les premiers pigeons sont classés selon leur vitesse ?

Depuis que j'ai commencé à m'intéresser sérieusement aux concours colombophiles, en 2014, je n'ai trouvé que peu de personnes qui ont été capables de m'avancer des hypothèses. La plupart m'ont été confiées à la première lecture de cet article.

Les voici résumées .

1) un pigeon ne vole pas sous 800m/min

En dessous de 800m/min un pigeon ne saurait pas voler. Il lui faut en effet une certaine vitesse pour se maintenir en sustentation dans l'air. Soit, mais il s'agit d'une vitesse moyenne qu'on calcule, pas d'une vitesse instantanée, et depuis, toutes les expériences réalisées avec des bagues GPS montrent que les pigeons ne volent pour ainsi dire jamais en ligne droite. Donc même avec une vitesse moyenne de 750m/min, il est fort probable que le pigeon ai toujours été à plus de 800m/min en vitesse instantanée tout au long de son vol.

2 ) Les coureurs à pigeons

Avant (comprennez il y a longtemps ...) il n'y avait pas un constateur par pigeonnier. Et parfois même il n'y en avait aucun, et quand on constatait un pigeon il fallait prendre la bague en caoutchouc et courir jusqu'au local (il y avait à cette époque alors des locaux dans quasi tous les villages). Chaque amateur avait alors un temps forfaitaire qui permettait de corriger sa constatation (faite au local) sur base de la distance courue par le "coureur à pigeon". Notez d'ailleurs que ce temps étant forfaitaire, un bon coureur vous permettait alors de mieux constater. Quand les constateurs se sont démocratisés, l'usage serait resté. L'explication est séduisante mais n'explique pas pourquoi il y aurait des gains et des pertes (le temps de course étant toujours soustrait, jamais ajouté), ni la limite des 800m/min.

3) Classification par calcul mental

Ce système aurait été introduit à une époque où le classificateur faisait tous les calculs mentalement et où les amateurs étaient nombreux sur un petit rayon, donc pour éviter un travail pénible de calcul, et vu la densité des colombophiles à cette époque, ils auraient opté pour un système plus facile que celui du calcul des vitesses. Là aussi il y a de l'idée, mais cela ne tient la route que si on applique uniquement ce système, pas si on doit d'abord calculer la vitesse pour décider ensuite si on l'applique ou pas, et cela n'explique pas non plus pourquoi la limite à 800m/min. Et si le gain recherché était une simplification des calculs, à notre époque moderne, où ils sont faits par des ordinateurs, cet argument ne tient plus.

4) Diminuer l'impact de la profondeur des rayons de jeu

Ce système aurait été mis en place pour diminuer l'impact de la profondeur de certains rayons, vu qu'en conditions normales les longs points sont avantagés par rapport au courts points. Ce phénomène est d'autant plus important que les rayons sont internationaux, comme dans ce Marseille. Cette hypothèse est séduisante, mais alors ce système devrait être le seul appliqué, et la vitesse de correction devrait être celle du pigeon, pas une vitesse forfaitaire de 800m/min, qui génère des injustices variables selon que le pigeon a volé plus ou moins de ces fatidiques 800m/min.

5) Lieu de lâcher de coordonnées inconnues

Je me suis pour ma part demandé si c'était pas une ancienne technique qui avait été adoptée lorsque les distances entre les colombiers et le lieux de lâcher étaient incertaines,  et qu'on se focalisait alors sur la distance entre un point géographique précis et les colombiers. Les anciens parlent d'ailleurs de "distance au clocher" ou "distance au poteau" pour préciser la distance de référence.. Mais là aussi, ca ne tient la route que si on n'applique que celle là, et n'explique pas le pourquoi de la limite à 800m/min.

En gros : on ne sait plus

Je vous passe les autres explications, parfois saugrenues, pour ne retenir qu'une chose : plus personne ne sait vraiment pourquoi on fait ça !

Non seulement plus personne ne sait vraiment pourquoi on l'applique, mais en plus très rares sont les colombophiles qui ont été capables de m'en expliquer le système de calcul ! Pourtant tout le monde lit les résultats établis de cette manière depuis des lustres !

Appel est donc lancé : si quelqu'un a une explication à l'origine de cette règle, à son esprit, et sait m'expliquer pourquoi elle est appliquée, merci de me contacter ! Un tout grand merci !

Si l'explication amène de l'eau au moulin, je le publierai ici.

Conclusion : et si on abandonnait les gains et pertes, une bonne fois pour toutes ?

On a donc une règle qu'on applique, mais :

  • on ne sait plus pourquoi;
  • la plupart d'entre nous ne savent pas comment elle est calculée;
  • et qui génère des injustices par rapport à la méthode généralement utilisée.

La logique voudrait donc qu'on admette que cette règle n'apporte rien à notre hobbie, et qu'on l'abandonne !

Mais quand on parle de laisser tomber cette règle, personne n'est d'accord, sous prétexte qu'on a toujours fait comme ça !

On a toujours fait comme ça : voilà bien le plus mauvais des arguments pour continuer à utiliser un système inéfficace ...

Je ne peux m'empécher de penser à cette illustration, qui est publiée dans quasi tous les supports de séminaires sur la résistance au changement :

Je reste pour ma part convaincu que si on continue à l'utiliser, c'est plus par habitude que par conviction.

J'espère que cet article, les explications qu'il comporte, ainsi que les exemples concrets qui y sont détaillés pourront modestement ouvrir les yeux des amateurs, organisateurs, et législateurs sur les injustices manifestes que cette méthode de classement génère.

On y gagnerait tous à décider une bonne fois pour toutes de se débarasser de cette règle ! Non seulement en clarté des résultats, mais aussi, et surtout, en équité sportive !

Mais je peux me tromper, d'où mon appel !

Et vous, vous en pensez quoi ?

Licence Creative Commons
Cet article de Grégoire Vincke, et tout ce qu'il contient, sauf la photo avec les légos (auteur inconnu), est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 2.0 Belgique.